USD31/1043.3943+0.7418
EUR31/1054.6378+0.2985
RIA Novosti

International

Darfour: 50 morts dans les violences entre tribus arabes

Darfour: 50 morts dans les violences entre tribus arabes
12:49 24/02/2013
MOSCOU, 24 février - RIA Novosti

Plus de 50 membres d'une tribu arabe ont trouvé la mort samedi dans la région soudanaise du Darfour dans une attaque de combattants armés issus d'une tribu rivale contre la ville d'El-Sireaf, rapportent les médias européens citant des témoins sur place.

"Ils ont utilisé des mitrailleuses lourdes et brûlé 30 maisons, tuant 53 personnes", a déclaré un habitant d'El-Sireaf, théâtre depuis longtemps de violences interethniques. La plupart des résidents de la ville, dont la population s'élève à 100.000 personnes, ont dû quitter leurs habitations afin de fuir les affrontements meurtriers.

En février dernier, plusieurs attaques et assassinats retentissants ont eu lieu au Darfour, dix ans après le début d'une insurrection menée par des tribus noires contre le régime de Khartoum, dominé par les Arabes. Ainsi, le 10 février, un groupe armé inconnu a attaqué une localité située près du camp de réfugiés de Zam Zam dans le nord de la région, tuant le commandant du Mouvement de libération du Soudan - Commandement historique Adam Abkar.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiDarfour: 50 morts dans les violences entre tribus arabesDarfour: 50 morts dans les violences entre tribus arabes

12:49 24/02/2013 Plus de 50 membres d'une tribu arabe ont trouvé la mort samedi dans la région soudanaise du Darfour dans une attaque de combattants armés issus d'une tribu rivale contre la ville d'El Sireaf, rapportent les médias européens citant des témoins sur place.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans