USD23/0836.0027-0.3290
EUR23/0847.8548-0.3138
RIA Novosti

International

Syrie: possible envoi d'observateurs chinois (Pékin)

Dossier: Contestation en Syrie

17:50 19/04/2012
PEKIN, 19 avril - RIA Novosti

La Chine n'exclut pas de participer à la mission d'observation des Nations unies en Syrie, a déclaré jeudi à Pékin le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin.

"A l'heure actuelle, nous étudions la possibilité de participer à la mission d'observation de l'Onu", a dit le diplomate lors d'une conférence de presse.

Selon M.Liu, Pékin entretient des contacts permanents avec les membres du Conseil de sécurité de l'Onu sur la question syrienne.

Les forces loyalistes et l'Armée syrienne libre (opposition) continuent à s'affronter, malgré le cessez-le-feu imposé par les Nations unies dans le cadre du plan de l'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe, Kofi Annan.

L'équipe préparatoire des observateurs de l'Onu est arrivée dimanche soir à Damas pour vérifier l'application du cessez-le-feu et a commencé son travail lundi.

Depuis plus d'un an, la Syrie est le théâtre d'une confrontation sanglante entre l'opposition armée et le pouvoir. D'après les estimations des Nations unies, le nombre total des victimes du conflit a dépassé 9.000 personnes. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 militaires et policiers syriens, ainsi que 3.200 civils, ont été tués par des bandits financés de l'étranger.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiSyrie: possible envoi d'observateurs chinois (Pékin)

17:50 19/04/2012 La Chine n'exclut pas sa participation à la mission d'observation des Nations unies en Syrie, a déclaré à Pékin le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans