USD20/0938.4134-0.0075
EUR20/0949.5379+0.0787
RIA Novosti

International

Syrie: Moscou refuse de soutenir le projet de résolution

Dossier: Contestation en Syrie

Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov
16:53 27/09/2011
MOSCOU, 27 septembre - RIA Novosti

La Russie refuse de soutenir le projet de résolution sur la Syrie proposé par les pays occidentaux au Conseil de sécurité de l'Onu, notamment en raison du précédent libyen, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous ne pouvons pas octroyer notre soutien au projet avancé par les pays occidentaux. Ceci est lié, entre autres, à l'expérience en Libye", a indiqué le ministre lors d'une interview accordée à la chaîne télévisée Rossia 24.

"J'estime qu'il est simplement irresponsable de proposer d'imposer à la Syrie un train de sanctions si simpliste sans annoncer la ligne d'actions que vous entendez suivre à l'avenir", a déclaré le chef de la diplomatie russe. 

Le ministre a souligné que l'UE et les Etats-Unis avaient imposé des sanctions unilatérales à l'encontre de la Syrie sans avoir consulté  Moscou.

"Et voilà qu'ils se présentent au Conseil de sécurité de l'Onu et nous demandent d'approuver une ligne sur laquelle ils ne nous ont jamais consulté", a affirmé le ministre.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiMinistre russe des Affaires étrangères Sergueï LavrovSyrie: Moscou refuse de soutenir le projet de résolution

16:53 27/09/2011 La Russie refuse de soutenir le projet de résolution sur la Syrie proposé par les pays occidentaux au Conseil de sécurité de l'Onu, notamment en raison du précédent libyen, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans