USD25/1041.8101+0.3143
EUR25/1052.9065+0.4641
RIA Novosti

International

Ukraine: l'UEJF condamne la glorification d'un complice des nazis

Ukraine: l'UEJF condamne la glorification d'un complice des nazis
13:16 01/02/2010
MOSCOU, 1er février - RIA Novosti

L'attribution du titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, leader nationaliste accusé de complicité avec le nazisme, a choqué l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), lit-on lundi sur le site de l'Union.

"En décorant Stepan Bandera à titre posthume, le président Iouchtchenko veut faire oublier aux Ukrainiens que plus d'un million de Juifs ont été massacrés en Ukraine pendant la Seconde guerre mondiale. Il est absolument nécessaire que Kiev reconnaisse enfin son passé et ne cède pas aux appels des nationalistes", a déclaré Arielle Schwab, présidente de l'UEJF.

Plus tôt des hommes politiques ukrainiens avaient critiqué la décision de Viktor Iouchtchenko. Entre autres, Sergueï Tiguipko, ancien candidat à la présidentielle, a estimé que l'attribution du titre d'Héros à Stepan Bandera était capable de scinder la société ukrainienne.

L'influente organisation juive Centre Simon Wiesenthal a dénoncé également l'attribution du titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, qualifiant ce dernier de collaborationniste nazi.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiUkraine: l'UEJF condamne la glorification d'un complice des nazisUkraine: l'UEJF condamne la glorification d'un complice des nazis

13:16 01/02/2010 L'attribution du titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, leader nationaliste accusé de complicité avec le nazisme, a choqué l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), lit-on lundi sur le site de l'Union.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans