USD29/1149.322+1.6591
EUR29/1161.4108+1.7893
RIA Novosti

International

L'Ukraine menacée d'éclatement (politologue russe)

Dossier: Bras de fer au parlement ukrainien

17:49 03/07/2006
MOSCOU, 3 juillet- RIA Novosti. Si les dirigeants ukrainiens continuent leur politique actuelle, l'Ukraine risque de se diviser entre est et ouest, a estimé lundi le directeur de l'Institut des pays de la CEI, Konstantin Zatouline, dans son intervention au cours d'une conférence intitulée "Les Russes et l'Ukraine. Un avenir qui se décide aujourd'hui".

"Les régions de Lougansk et de Kharkov ont fait officiellement du russe leur langue régionale. C'est le premier pas en direction de la scission", a déclaré le député russe.

D'après lui, les autorités ukrainiennes devraient prendre en considération l'opinion des régions sud et est du pays, ce qui suppose un statut plus élevé du russe et le développement de la coopération avec la Russie.

Depuis dix-huit mois que les oranges sont au pouvoir, ils n'ont pas pu prouver leur capacité à parvenir à un compromis et à unir le pays, a estimé Konstantin Zatouline.

"Nous autres, en Russie, devons donc être prêts à ce qu'un compromis ne soit jamais atteint. Si les oranges persistent à négliger le russe et la volonté des régions sud et est du pays, ainsi qu'à opprimer l'Eglise orthodoxe, cela ne manquera pas de provoquer un éclatement lourd d'épreuves pour le pays et de risques importants pour la Russie", a indiqué le député russe, ajoutant que l'Ukraine comptait 20 à 30 millions d'habitants russophones.

Evoquant la coopération gazière entre la Russie et l'Ukraine, le député a estimé que la partie russe avait aujourd'hui de bonnes raisons de s'inquiéter.

"Les déclarations de Ioulia Timochenko (sur la révision des accords gaziers passés avec la Russie), candidate au poste de premier ministre, sont une nouvelle tentative de faire échouer toutes les ententes actuelles", a-t-il fait remarquer.

"Il me semble que les autorités ukrainiennes sont sur ce terrain prisonnières du populisme. Actuellement, la hausse des prix du gaz est consécutive aux modifications de la politique gazière du Turkménistan auquel l'Ukraine achète la majeure partie de son gaz. Ces changements vont inévitablement augmenter le prix du gaz pour l'Ukraine. Je crois que l'Ukraine n'a pas d'autres moyens que de s'entendre. Cependant, on a l'impression que pour devenir premier ministre, Timochenko a besoin de rompre de la façon la plus sérieuse les relations avec la Russie", a encore estimé le député russe.

Le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov, avait qualifié "d'avertissement alarmant" pour l'Europe la déclaration de Timochenko sur la nécessité de revoir les accords gaziers avec la Russie.

"La déclaration de Ioulia Timochenko sur la révision de l'accord gazier avec la Russie est un nouveau signal d'alarme pour l'Europe� La réalisation des menaces proférées aujourd'hui peut conduire à une nouvelle crise gazière. Nous estimons que les propos de Ioulia Timochenko confirment une nouvelle fois que l'Ukraine est, malheureusement, le maillon le plus faible de la chaîne des livraisons de gaz russe à l'Europe", a déclaré M. Kouprianov.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiL'Ukraine menacée d'éclatement (politologue russe)

17:49 03/07/2006 "Les régions de Lougansk et de Kharkov ont fait officiellement du russe leur langue régionale. C'est le premier pas en direction de la scission", a déclaré le député russe. >>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans