USD20/1260.6825+1.0796
EUR20/1274.5727+1.2313
RIA Novosti

Tribune libre

Manipulation des images et guerre médiatique

Alexandre Latsa
10:22 16/05/2012
"Un autre regard sur la Russie" par Alexandre Latsa

Beaucoup de lecteurs se souviennent de cette photo qui avait fait le tour des médias (l'agence Ria-Novosti l'avait publiée). On y voyait (lors d'une marche de l'opposition russe a Vladimir Poutine en date du  31/08/2010) une jeune fille qui hurlait au sol, ayant visiblement été bousculée et / ou battue par les policiers russes.

© RIA Novosti. Alexey Kudenko

Pourtant, un célèbre blogueur russe du nom de Zyalt était sur place (on peut voir ses cheveux bouclés dans le coin inférieur droit de la photo ci dessus). On ne peut vraiment pas suspecter Zyalt d’être affilié au pouvoir russe ni à la police, voila néanmoins ce qu’il écrivait après avoir assisté à la scène: "К слову о театре. Эта девушка легла на асфальт и, на радость фотокоррам, начала биться в истерике. В принципе, никто ее не трогал. Зато на фотографиях все будут думать, какие милиционеры жестокие, девушку избили".
Traduction : "Quelques mots sur le théâtre, cette jeune fille s’est allongée sur l’asphalte et devant la joie des caméras présentes, s’est mise à devenir hystérique. Pourtant absolument personne ne l’a touchée, personne ne l’a malmenée mais tous penseront qu’un policier l’a sévèrement battue".

Surprenant pensez vous? Pas tant que ca finalement.  Figurez vous au contraire qu’il s'est passé presque la même chose pendant la manifestation de dimanche dernier lorsque des incidents ont opposé les forces de l'ordre à des "manifestants" venus cagoulés à la manifestation, visiblement pour  en découdre avec la police et créer des affrontements.

Exemple 1: Cette jeune fille qui a fait le tour du monde des médias. Les yeux bandés elle est emmenée sans douceur par un OMON russe.

Cette image et bien d'autres ont été accompagnées de commentaires terribles sur les arrestations arbitraires de la police russe et la répression contre des manifestants pacifiques. Mieux, elle est utilisée comme étendard par une association qui organise depuis Paris une manifestation contre les soit disant "violences policières inouïes qui auraient accompagné l’intronisation de Vladimir Poutine pour son troisième mandat, contre des manifestants pacifiques".

Question: pourquoi cette jeune fille en robe à  t-elle été arrêtée?

Réponse: parce qu'elle a attaqué  la police a coup de pierres a bout portant, comme vous pouvez le voir en images ici. C’est finalement plutôt banal, ou que ce soit dans le monde on est arrêté si on lance des pierres sur la police pendant une manifestation. 

Exemple 2: Lors de cette manifestation, la police russe aurait frappé une femme enceinte au sol. Ces images ayant selon le nouvel observateur choqué la blogosphère russe. Sur la fameuse blogosphère russe, la vidéo phare accompagnant cette odieuse arrestation était celle-ci.

Question: Pourquoi cette femme enceinte serait-elle au cœur d’une manifestation qui dégénère et pourquoi un policier russe lui mettrait des coups de pieds dans le ventre?

Réponse: Parce ce n’est pas une femme enceinte. C’est en réalité un manifestant (homme) qui aurait contribué aux désordres du 6 mai dernier. Voila en vidéo les secondes suivant le coup du policier et voila notre soit disant femme enceinte en photo au début de la manifestation et avant son interpellation. La encore la présentation est émotionnelle et falsifiée dans la presse, à des fins de désinformation.

Curieusement, cette offensive illustrée s’est accompagnée d’une mini offensive politique: Cet article du Nouvel Observateur à propos de la manifestation de Moscou est un modèle du genre. En quelques lignes, on y trouve les mots: De Gaulle – résistance – Raymond Aubrac – rafles - occupation allemande - heures sombres - complaisance envers Poutine, et ensuite quelques conseils à François Hollande sur ce que doit être sa politique étrangère.

Toutes ces manipulations de l’information, les vidéos truquées qui disparaissent quelques jours après, les articles pleins d’exagérations des grands médias sont inutiles: Il y a heureusement de plus en plus de bloggeurs témoins directs sur le terrain pour fournir des images et rétablir un peu de réalisme.

Alors revenons à la réalité : Pendant cette manifestation, il y a eu 30 blessés parmi les forces de l’ordre. Les organes de sécurité ont parlé de "provocations  planifiées et organisées" sur le modèle des techniques utilisées par les anarchistes / autonomes lors des manifestations explosives qui accompagnaient les sommets économiques des dernières années, que l’on se souvienne de Gênes en 2001 par exemple. Source: ici et la. Ces procédés sont connus, percée du cordon de police de ligne de police, puis jets de produits explosifs (bombes incendiaires, cocktails Molotov), utilisation des barrières de sécurité, et hampes de drapeaux pour attaquer et frapper les policiers, dissimulation de sprays au gaz ou au poivre dissimulés dans les canettes de coca cola, kvas ou bière et enfin, jets de pierre (comme notre jolie et jeune brune), pierres apportées sur place pour l’occasion a des fins évidemment malveillantes.

Par exemple ici l’utilisation des barrières par les manifestants, ou encore la quelques radicaux en train d’attaquer la police. La percée des manifestants (à travers la ligne de police) est filmée ici. On peut voir sur cette vidéo que les arrestations des leaders Boris Nemtsov et Sergueï Oudaltsov, se sont passées sans violences alors qu'il y avait des affrontements autour. Enfin cette vidéo de synthèse (durant près de 40 mns) montre les attaques des manifestants contre les policiers.

En réalité, entre 15 et 20.000 personnes ont défilé, c'est-à-dire beaucoup moins que lors du meeting de Février (comparaison vidéo ici). Parmi ces milliers de manifestants, quelques centaines d’activistes ont volontairement provoqué la police, cherchant l’incident en présence des caméras de télévisions étrangères ou russes. Aucun média étranger n’a publié la photo d’un policier sans casque, sans gants, sans protège tibias et la tête en sang. Lorsque l’on sait le salaire d’un policier à Moscou et qu’on le compare avec les revenus des manifestants à Ipad (les Ipadshikis), on ne peut que ressentir  une certaine compassion.

En mars dernier, j’avais posé deux questions: Michael Prokhorov peut-il coaliser l’opposition autour de lui? Est-ce que la frange la plus radicale et non politique de cette opposition si disparate, ne va pas chercher à créer des troubles dans la rue, en refusant de reconnaître une élection présidentielle que personne dans le monde ne conteste déjà plus?

C’est visiblement ce qui s’est passé, Michael Prokhorov s’est récemment désolidarisé de ces manifestations, les méthodes violentes contre la police étant  improductives selon lui. Alors que les grandes manifestations de l’hiver dernier s’étaient passées sans problèmes, on a vu apparaitre depuis un noyau dur de manifestants violents.

Pour les lecteurs qui s’inquiéteraient du sort des manifestants arrêtés, cet article de RFI (dans lequel la vidéo sur la soit disant femme enceinte a déjà été supprimée :) montre bien l’ambiance dans les fourgons de police. Les chefs de l’opposition posent calmement pour les photos et continuent  à Twitter sur Internet… Etonnant non?

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

* Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie". Il collabore également avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégique (IRIS), l'institut Eurasia-Riviesta, et participe à diverses autres publications.

"Un autre regard sur la Russie": Analyse d’un lendemain d’élection

"Un autre regard sur la Russie": Pour qui ont voté les Français de l’étranger?

"Un autre regard sur la Russie": Un regard eurasien sur le Moscou du futur

"Un autre regard sur la Russie": Oulianovsk, et ensuite ?

"Un autre regard sur la Russie":  Encore et toujours le Caucase ?

"Un autre regard sur la Russie": Vers une nouvelle perestroïka

"Un autre regard sur la Russie": Tripoli-Damas-Paris

"Un autre regard sur la Russie": Election présidentielle: Petite analyse des votes russes à l’étranger

"Un autre regard sur la Russie": Réflexions sur une opposition désunie

"Un autre regard sur la Russie": Poutine jusqu’en 2018

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiAlexandre LatsaManipulation des images et guerre médiatique

10:22 16/05/2012 Beaucoup de lecteurs se souviennent de cette photo qui avait fait le tour des médias (l'agence Ria-Novosti l'avait publiée). On y voyait (lors d'une marche de l'opposition russe a Vladimir Poutine en date du 31/08/2010) une jeune fille qui hurlait au sol, ayant visiblement été bousculée et / ou battue par les policiers russes.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans