RIA Novosti

RIA Novosti dément les accusations de censure

10:49 29/11/2011

L'agence RIA Novosti a démenti lundi avoir cherché à atténuer le contenu d'articles critiques envers le premier ministre russe Vladimir Poutine et le parti au pouvoir Russie unie.

L'agence RIA Novosti a démenti lundi avoir cherché à atténuer le contenu d'articles critiques envers le premier ministre russe Vladimir Poutine et le parti au pouvoir Russie unie.

"L'administration de RIA Novosti n'a donné aucune instruction visant à atténuer les articles concernant telle ou telle activité politique en Russie", a déclaré la porte-parole de l'agence Alla Nadejkina.

"RIA Novosti œuvre en faveur d'un maximum d'objectivité dans sa couverture de la campagne électorale à la veille des législatives russes", a ajouté Mme Nadejkina. Elle a également rappelé que la censure des médias était interdite par la Constitution de la Russie.

Un employé de l'agence, Grigori Okhotine, a auparavant affirmé dans son blog qu'il avait été prié de limiter la traduction vers le russe d'articles critiques envers Vladimir Poutine et Russie unie publiés par les médias étrangers. Il est à noter que les cotes de popularité du premier ministre et du parti au pouvoir ont connu un certain recul à l'approche des législatives russes programmées pour le 4 décembre.

"On m'a dit assez explicitement de ne pas traduire les articles défavorables à Vladimir Poutine ou Russie unie", a écrit M.Okhotine. "On m'a proposé comme alternative d'en traduire certains en atténuant les titres".

La porte-parole de RIA Novosti a confirmé que tous les départements de l'Agence avaient été priés de réaliser une couverture objective et équilibrée de la situation préélectorale en Russie. Toutefois, les allégations de M.Okhotine présentaient des "distorsions évidentes", a expliqué Mme Nadejkina.

© RIA Novosti