USD01/1141.9627-1.4316
EUR01/1152.7219-1.9159
RIA Novosti

Russie

Campagne présidentielle: les observateurs pointent la partialité des médias

Dossier: Présidentielle en Russie - 2012

Campagne présidentielle: les observateurs pointent la partialité des médias
15:50 05/03/2012
MOSCOU, 5 mars - RIA Novosti

Les candidats à la présidentielle russe du 4 mars n'ont pas reçu un traitement médiatique équitable, estiment les observateurs électoraux du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme et ceux de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

"Tous les candidats ont eu accès aux médias publics, mais le premier ministre a bénéficié d'avantages évidents face à ses concurrents (…). La concurrence a été également entravée par des restrictions pesant sur la procédure d'enregistrement des candidats", lit-on dans un rapport provisoire préparé par les observateurs.

Les principales irrégularités ont été constatées lors du dépouillement des bulletins de vote, indique le document.

"La procédure du vote a été positivement évaluée, mais la situation s'est détériorée lors du décompte des voix, des irrégularités ayant été constatées dans un tiers des bureaux observés", expliquent les experts.

L'élection présidentielle s'est déroulée en Russie dimanche dernier. Selon la CEC, après dépouillement de 99,3% des bulletins, Vladimir Poutine arrive en tête de la présidentielle avec 63,75 % des suffrages. L'actuel chef du gouvernement russe, qui a déjà effectué deux mandats présidentiels de 2000 à 2008, est suivi par le chef du parti communiste Guennadi Ziouganov (17,19%) et le candidat indépendant Mikhaïl Prokhorov (7,82%).

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiCampagne présidentielle: les observateurs pointent la partialité des médiasCampagne présidentielle: les observateurs pointent la partialité des médias

15:50 05/03/2012 Les candidats à la présidentielle russe du 4 mars n'ont pas reçu un traitement médiatique équitable, estiment les observateurs électoraux du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme et ceux de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans