USD25/1041.8101+0.3143
EUR25/1052.9065+0.4641
RIA Novosti

Insolites

Russie: un chat noir apportait des stupéfiants dans une prison

Dossier: La lutte contre la drogue

21:17 07/08/2012
ROSTOV-SUR-LE-DON, 7 août - RIA Novosti

Un chat noir qui apportait des stupéfiants aux détenus d'une prison a été capturé à Frounze, dans la région russe de Rostov-sur-le-Don, a annoncé mardi l'antenne régionale du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN).

"Le système fonctionnait selon le scénario suivant: des détenus ayant purgé leur peine quittaient la prison emportant secrètement le chat noir dans un sac. Ils laissaient l'animal dans un véhicule qui venait les accueillir en dehors de la prison. Leurs complices mettaient des stupéfiants dans le collier du chat et le laissaient aller. Le chat savait bien comment rentrer en prison", a indiqué un représentant du service.

Les gardiens ont eu des soupçons en voyant trop souvent le même chat. "Ils ont lancé une opération avec les policiers anti-drogue et ont arrêté les trafiquants de drogue au moment où ils mettaient des stupéfiants dans le collier du chat. Il s'agit du premier cas de trafic de stupéfiants par le biais d'un animal dans la région de Rostov-sur-le-Don", selon le communiqué du service.

Le chat passeur de drogue n'a plus remis les pieds dans la prison, selon les employés.

 

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiRussie: un chat noir apportait des stupéfiants dans une prison

21:17 07/08/2012 Un chat noir qui apportait des stupéfiants aux détenus d'une prison a été capturé à Frounze, dans la région russe de Rostov-sur-le-Don, a annoncé mardi l'antenne régionale du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN).>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans