USD17/0938.7058+0.7197
EUR17/0950.0582+0.8624
RIA Novosti

Économie

Gazprom: une nouvelle tactique concurrentielle (médias)

Gazprom adopte une nouvelle tactique concurrentielle (médias)
13:34 19/03/2013
MOSCOU, 19 mars - RIA Novosti

Ces derniers temps, le monopole russe fait des efforts pour maintenir et même renforcer ses positions sur le marché gazier européen grâce à une nouvelle tactique. Cette approche est logique car l'Europe demeure le principal marché d'écoulement de Gazprom après la Russie: cette zone apporte à la compagnie au moins la moitié de ses bénéfices.

Cependant, le monopole doit faire face à de nouveaux défis, notamment le Troisième pacte énergie adopté par la Commission européenne exigeant la séparation entre les fournisseurs, les transporteurs et les vendeurs de gaz. D'autant que la concurrence se renforce du côté de la Norvège, qui applique des tarifs plus convenables que la Russie. Il ne faut pas non plus oublier le boum éminent du gaz non traditionnel. Tout cela place Gazprom dans une situation difficile.

L'écoulement du gaz russe en Europe commence à diminuer. C'est pourquoi le géant gazier russe a choisi une nouvelle tactique : changer le schéma même de la vente du gaz.

Pendant la récente conférence de presse annuelle de la compagnie gazière allemande Wintershall, à Kassel, son président Rainer Seele a fait remarquer qu'à terme les producteurs vendraient le gaz " directement sur le marché via des plateformes commerciales centrales". "
Et les compagnies importatrices ayant des accords à court terme associant les tarifs aux cours pétroliers (formule préférable pour Gazprom) tombent sous la pression de la marge et peuvent difficilement déterminer leur propre contribution à la création de valeur ajoutée. Au final, la rentabilité de la chaine des livraisons diminue et la marge se déplace vers l'exploration et l'exploitation, c'est-à-dire plus près du puits".

Ce constat explique la nouvelle forme de coopération entre Gazprom et Wintershall.

Les Allemands ont obtenu l'accès aux gisements de Gazprom en Sibérie (troisième plus grand gisement de Russie), et Gazprom contrôle intégralement toutes les coentreprises pour le commerce et le stockage de gaz. Toutefois, les autorités allemandes n'ont pas encore autorisé un tel engagement de Gazprom dans le commerce allemand. Qu’apporterait ce projet à la Russie ?

Les analystes gaziers allemands partent du fait que la "famine énergétique" en Europe va augmenter en dépit de la stagnation actuelle de la consommation et de la liquidité élevée sur les marchés spot. Cette circonstance explique les investissements allemands dans l'exploitation gazière en Sibérie, de même que dans la construction d'artères telles que Nord Stream et South Stream. Mais Gazprom commence également à investir de l'argent pour acquérir des compagnies d'écoulement. Car peu importe quel gaz elles fourniront aux consommateurs européens sur place. Le plus important est que cela fasse monter les bénéfices.

On note également que la tactique actuelle de Gazprom rencontre l'opposition des autorités européennes et de ses concurrents outre-Atlantique. Preuve en est le problème de la participation de Gazprom à la privatisation du groupe grec DEPA chargé de l'achat, du commerce et de la fourniture du gaz naturel. D'autant que les seules compagnies d'écoulement européennes des pays Baltes - dont Gazprom est actionnaire depuis longtemps - sont constamment accusées par les autorités locales de promouvoir le gaz russe au détriment d'autres fournisseurs.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

RIA NovostiGazprom adopte une nouvelle tactique concurrentielle (médias)Gazprom: une nouvelle tactique concurrentielle (médias)

13:34 19/03/2013 Ces derniers temps, le monopole russe fait des efforts pour maintenir et même renforcer ses positions sur le marché gazier européen grâce à une nouvelle tactique. Cette approche est logique car l'Europe demeure le principal marché d'écoulement de Gazprom après la Russie: cette zone apporte à la compagnie au moins la moitié de ses bénéfices.>>

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans