USD25/1041.8101+0.3143
EUR25/1052.9065+0.4641
RIA Novosti

Économie

Les fonctionnaires ont décidé d'équiper Aeroflot avec des Airbus (le quotidien Vedomosti)

13:11 06/05/2006
MOSCOU, 6 mai - RIA Novosti. L'âpreté des Etats-Unis aux négociations sur l'OMC est, semble-t-il, à l'origine de l'annulation du contrat de 3 milliards de dollars portant sur la livraison de 22 "avions de rêve" Boeing-787 passé par le constructeur américain avec Aeroflot. Les fonctionnaires ont décidé de doter la plus grande compagnie aérienne russe d'appareils européens Airbus-350.

Le transporteur national qui choisit depuis l'été dernier entre les deux nouveautés occidentales : le Boeing-787 et l'Airbus-350, a annoncé qu'il aurait besoin de 22 avions de cette classe à l'horizon de 2014 et d'encore 12 appareils à livrer en 2015-2017. Ce sera le plus important contrat du marché russe, estimé à 3 milliards de dollars, hors rabais et options.

Le conseil des directeurs d'Aeroflot a adopté la décision d'acheter des Airbus 350 le 27 avril, selon un fonctionnaire informé du Kremlin. Le conseil des directeurs a analysé le marché et a pris une décision mais il n'est pas encore prêt à la rendre publique, a avoué le directeur général adjoint de la compagnie aérienne, Lev Kochliakov.

Il était envisagé d'annoncer le choix de l'Airbus-350 cette semaine mais à la lumière des derniers événements il a été décidé de reporter la publication à plus tard, selon une source proche de l'affaire. Le lendemain des fêtes, le 3 mai, un Airbus-320 de la compagnie arménienne Armavia s'est abîmé en mer Noire au large de Sotchi. 113 personnes dont 27 ressortissants russes ont trouvé la mort dans le crash.

L'événement ne devrait pas avoir d'impact sur le contrat, estime le directeur général de la société de conseil Infomost, Boris Rybak. Par exemple, l'été dernier a été une période néfaste pour les Boeing. Les deux avions ont les mêmes caractéristiques techniques, affirme-t-il.

Le choix de l'appareil européen est juste, estime un fonctionnaire du Kremlin. "A la lumière de la pression des Etats-Unis sur la Russie, trop brutale ces derniers temps", précise-t-il. Un fonctionnaire du gouvernement a dit, pour sa part, que la défaite de Boeing est une "réponse asymétrique" de la Russie.

La victoire des Européens revêt un caractère politique, affirme avec certitude l'économiste chef de Deutsche UFG, Iaroslav Lissovolik. "C'est un signal envoyé aux Etats-Unis pour les dissuader d'exercer une pression trop forte sur la Russie aux négociations sur l'OMC, faute de quoi beaucoup de contrats avantageux peuvent passer aux Européens", estime-t-il.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans