USD01/1141.9627-1.4316
EUR01/1152.7219-1.9159
RIA Novosti

Opinions

Turkmenbachi: le Top-20 des réformes les plus excentriques du Père de tous les Turkmènes

14:30 22/12/2006

 

1. Le "Roukhnama" ("Message spirituel"), un livre écrit par Saparmourat Niazov, est une étude philosophique et historique sur la spiritualité du peuple turkmène. L'ouvrage a paru pour la première fois en 2001 et a été traduit dans trente langues, dont l'anglais, le russe, le chinois, le japonais, le turc, le français et même le zoulou. Une édition sonore et une édition pour les non voyants existent également. Le "Roukhnama" est étudié dans les écoles et les universités du pays. Sa connaissance est obligatoire pour être admis dans n'importe quelle organisation turkmène.

2. Nouveau calendrier.

Les jours de la semaine ont été rebaptisés, sur ordonnance de Saparmourat Niazov, pour recevoir les noms de "jour principal", "jour jeune", "jour convenable", etc. Samedi a été rebaptisé "jour spirituel".

En vertu d'une autre décision du "Père des Turkmènes", le mois de janvier a été rebaptisé "turkmenbachi". Les autres mois ont également reçu de nouveaux noms, comme par exemple "le mois du drapeau" (février), "gourbansoltan-iedjé" (avril, du nom de la mère du président), "makhtoumkouli" (mai, du nom du poète préféré du Turkmenbachi), "roukhnama" (septembre), "le mois de l'indépendance" (novembre), ou bien "le mois de la neutralité" (décembre).

3. "L'âge de l'inspiration".

Saparmourat Niazov a ordonné de diviser la vie humaine en cycles de douze ans. L'importance politique de cet acte n'est pas passée inaperçue pour les Turkmènes: en vertu de ce système, la vieillesse commence à 85 ans, "l'âge de la sagesse", à 73, et le "Père de la nation" traversait, au moment de l'adoption de cet acte, "l'âge de l'inspiration" (61-73 ans).

5. Un zoo pour les pingouins.

Turkmenbachi a déclaré son intention de dépenser 18 millions de dollars pour la construction d'un zoo dans le désert de Karakoum, où la température atteint +40°C. Le zoo devrait obligatoirement posséder des pingouins, car ces oiseaux sont menacés d'extinction par manque de nourriture en raison du réchauffement climatique global, selon lui.

6. "Qui glorifie le moins Turkmenbachi".

En 2003, Saparmourat Niazov a lancé un concours pour les journalistes de télévision intitulé "Qui glorifie le moins Turkmenbachi". "J'aurais voulu être à cent pieds sous terre en entendant les chants laudatifs. Chaque chanson est en fait consacrée à moi. Je n'osais plus lever les yeux de honte", confessait M. Niazov.

7. Un palais de glace dans le désert.

Niazov a ordonné de construire un palais de glace en plein centre de son pays riche en déserts et considéré comme ayant un des climats les plus chauds du monde. Le palais devait être érigé dans les monts du Kopet-Dag, à proximité d'Achkhabad (capitale), qui fond l'été sous l'effet de la canicule, et être relié à la ville par un funiculaire. "Nos enfants apprendront à faire du ski, nous pourrons y ouvrir des cafés et restaurants", projetait le président.

Quoi d'autre?

8. Turkmenbachi a substitué les chiffres aux noms des rues à Achkhabad.

9. Il a obligé ses ministres à participer à une course de 36 kilomètres "pour se maintenir en forme".

10. En signe de son amour infini pour sa mère Gourbansoltan, depuis longtemps défunte, il a rebaptisé le pain, dénommé dorénavant "gourbansoltan-iedjé".

11. Il a proclamé hors-la-loi toutes les maladies infectieuses, y compris le choléra et le SIDA, et a prohibé toute mention de ces maladies.

12. Il a déclaré que l'eau pure des rivières montagnardes du pays devait être utilisée "uniquement en tant qu'eau potable".

13. Il a banni le ballet, l'opéra, le cirque et l'Ensemble national de danses populaires. "Je ne comprends pas le ballet, - expliquait-il. Je ne saurais qu'en faire... Il est impossible d'inculquer aux Turkmènes l'amour du ballet s'ils n'en ont pas une goutte dans le sang".

14. Il a déclaré non valables les diplômes des universités étrangères obtenus pendant les dix dernières années.

15. Il a ordonné de confectionner le plus grand soulier du monde, comme symbole des pas de géant auxquels progresse la nation.

16. Il a défendu l'utilisation des postes autoradio.

17. Il a défendu aux jeunes gens de porter des cheveux longs, la barbe et la moustache.

18. Il a instauré un ministère de l'Equité, auquel il a subordonné entre autres les études de notaire, le barreau, les bureaux de l'état civil et le service centralisé de criminalistique.

19. Il a prohibé les dents en or, en déclarant: "Je suis fier d'avoir des dents blanches. Au Turkménistan, les couronnes en or étaient à la mode lorsque nous vivions mal. Il est temps de renoncer aux vestiges du passé".

20. Il a subordonné l'Inspection routière au ministère de la Défense.

Article rédigé par la rédaction Internet du site www.rian.ru sur la base des dépêches de l'agence RIA Novosti et à partir d'autres sources.

  • Add to blog
  • Send to friend
  • Share

Ajouter à mon blog

Afin d'insérer un lien vers cet article, veuillez copier le code suivant dans votre blog

Code publication:

Prévisualisation:

Envoyer à un ami

Champs à renseigner obligatoirement!

Partager

 FacebookTwitter TwitterViadeo Viadeo


Рейтинг@Mail.ru
© 2014 RIA Novosti
Cette ressource pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans